Informations COVID màj 21 10 20

Notre département se trouve toujours, depuis le conseil de Défense du 11 septembre dernier, en « zone de circulation active » du virus. Depuis le 23 septembre, nous avons été classés par le ministre des solidarités et de la santé au premier niveau d’alerte sur trois. Les suivants étant les niveaux d’alerte renforcée et d’alerte maximale.

Le décret du 15 octobre 2020 déclare l’état d’urgence sanitaire sur le territoire français à compter du samedi 17 octobre 2020. Le décret du 16 octobre 20201 vient remplacer celui du 10 juillet sur les mesures applicables.

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042430554

https://geodes.santepubliquefrance.fr/#c=indicator&i=sp_ti_tp_7j.tx_pe_gliss&s=2020-10-06-2020-10-
12&selcodgeo=01&t=a01&view=map2


Indicateurs utiles :
Plusieurs indicateurs permettent de constater l’évolution de la situation sanitaire. Le site GEODES, accessible par chacun, permet de suivre ces indicateurs au quotidien ou à la semaine.
Taux d’incidence sur la semaine glissante)2 (correspond au jour J, au nombre total de tests positifs réalisés dans l'intervalle de temps [J-9; J-3], divisé par le nombre d’habitants et rapporté à 100 000 habitants.) :
-329 pour l’ensemble de la population ;
-353 pour les + 60 ans.
Taux de positivité sur la semaine glissante3 (calculé un jour J à partir des tests réalisés entre 3 et 9 jours prudemment car pour les jours plus récents (J, J-1, J-2), un grand nombre de tests n’est pas encore rapporté) : 16,2 %

ACTIVITES DEVANT FAIRE L'OBJET d'UNE ATTENTION PARTICULIERE :

Du fait du développement de cas positifs, voire de clusters y trouvant leur origine, il convient de porter une attention toute particulière :
– Aux évènements festifs et familiaux, notamment au sein de la population des 16-25 ans ;
– À la pratique de certaines activités sportives contribuant également à la diffusion rapide du virus.
Le sport amateur et professionnel véhicule des valeurs essentielles à notre société, d’abnégation, de solidarité, de sens aigu de l’équipe et du collectif. Cette image s’accompagne d’un devoir d’exemplarité, en particulier vis-à-vis des plus jeunes. C’est pourquoi, au-delà des protocoles sanitaires de chaque fédération, en lien étroit avec le ministère des sports, quelques précautions sanitaires sont essentielles :
→ Avant l’activité sportive :
Les vestiaires collectifs sont accessibles dans le strict respect des protocoles sanitaires : définition d’une jauge de fréquentation, liste nominative horodatée des utilisateurs, aération après utilisation. La distanciation physique d’au moins un mètre entre les personnes et le port du masque y sont obligatoires. L’accès aux douches est autorisé si la distanciation physique y est respectée et si un nettoyage régulier quotidien est effectué.
→Après l’activité sportive :
Les célébrations festives sont proscrites, car le respect des gestes barrières y est particulièrement difficile à observer.

MESURES BARRIERES : 
Ces règles, sont des gestes simples, qu’il faut les garder dans l’enceinte familiale et partout en France :
✔ Se laver régulièrement les mains avec du gel hydroalcoolique ou du savon ;
✔ Ne pas se serrer la main et éviter les embrassades, ;
✔ Assurer une distanciation physique partout où cela est possible d’au moins un mètre (parfois plus durant
la pratique de certaines activités sportives ou culturelles)
✔ Porter au maximum un masque (dans les lieux où cela est obligatoire, dans l’espace public quand la
distanciation n’est pas possible, mais aussi dans les lieux privés) ;
✔ Aérer régulièrement (dix minutes trois fois par jour) ;
À ces règles, connues et appliquées, s’ajoute désormais le principe suivant :
Règle des six : L’idée, qui a fait ses preuves dans d’autres pays (Royaume-Uni, Belgique pour ne citer que les plus proches) est de limiter au maximum ses interactions sociales extérieures à son foyer. L’idée est donc au maximum de restreindre ces interactions à six personnes : à table, dans la sphère privée (hors membres d’une même famille), ou dans la rue.

Il s’agit de définir en fin de compte le groupe social avec lequel nous sommes régulièrement en contact, pour lequel nous continuons à avoir une vie sociale, mais que nous restreignons de façon à éviter le brassage des personnes.
Les protocoles sanitaires observés au sein des entreprises, établissements publics scolaires et universitaires, sportifs et culturels et des grands rassemblements professionnels sont sérieusement pensés et appliqués. Le virus circule activement du fait de la tenue, sans respect des gestes barrières, d’évènements festifs et familiaux, en dehors des cadres précités.